Howard Phillips Lovecraft

L'écrivain, son oeuvre, son influence

Outils pour utilisateurs

Outils du site


mythologie:le_necronomicon

Necronomicon

Le livre de sorcellerie est un artifice indispensable dans les histoires d'épouvante. Tout occultiste digne de ce nom se doit de posséder dans les rayonnages de sa bibliothèque quelques-uns des volumes rares et presque introuvables qui révèlent certains des secrets les plus terrifiants du coeur de l'univers… Ces ouvrages rendent la narration plus inquiétante puisque le lecteur se posera inévitablement la question fatale : ce livre est-il imaginaire ?

Une bibliothèque maudite

(Illustration © 2001 F. Launet/Goomi Studio)

Lovecraft ne s'y pas trompé et a introduit très rapidement dans ses textes des livres à l'atroce contenu. Le plus connu est évidemment le Necronomicon d'Abdul Alhazred, mais d'autres ouvrages parsèment les lignes angoissantes des textes lovecraftiens. Ainsi, le Texte de R'lyeh, le Livre d'Eibon, les Cultes des Goules, les antiques Manuscrits Pnakotiques1), le De Vermis Mysteriis créé par Bloch, , les Unaussprechlichen Kulten créés par Howard, ou Le Roi en Jaune2) emprunté à Chambers, rejoignent le grimoire d'Alhazred sur des étagères poussiérieuses…

La plupart de ces ouvrages sont considérés comme difficilement trouvables, les rares exemplaires existants étant généralement sous bonne garde. Il semblerait que l'Université Miskatonic d'Arkham possède un large panel d'ouvrages consacrés au Mythe de Cthulhu…

Le livre des morts

Necronomicon… Un nom étrange qui fait frémir les sages et les érudits de ce monde… Necronomicon, tel est le nom grec donné en 950 ap. J.-C. à l'Al-Azif, un antique traité ésotérico-démoniaque sur le Mythe de Cthulhu rédigé par un poète arabe devenu fou, Abdul Alhzared, à Damas en 730 ap. J.-C…

Bien des inconscients qui se disaient prudents ont cherchés à percer les secrets indicibles de cet ouvrage tristement célèbre, référence du Mythe de Cthulhu… Rares sont ceux qui ont survécu à l'expérience. S'il ne sont pas morts, ils sont devenus fous… Auriez-vous le courage d'en dénicher un rare exemplaire, de l'ouvrir et de le lire ?

(Illustration © Maurice Grunbaum)

Vous avez eu la chance de trouver des exemplaires de l'infernal et abhorré Necronomicon” écrit Lovecraft dans une lettre. “S'agit-il de la version latine imprimée en Allemagne au XVe siècle, de l'édition grecque publiée en Italie en 1567, ou encore de la traduction en espagnol, qui date de 1923 ? A moins qu'il ne s'agisse de versions différentes. Pour ma part, je suis obligé de me contenter de l'exemplaire qui se trouve sous clé dans la bibliothèque de l'Université Miskatonic à Arkham. Quel malheur que le texte original en arabe ait été perdu !

Ce que l'on sait du Necronomicon provient essentiellement du court texte Histoire du Necronomicon publié en 1938 en réponse à ses lecteurs sur le livre maudit. Si Lovecraft affirma avoir créé cet ouvrage inquiétant de toutes pièces, hypothèse également confirmé par August Derleth et quelques autres, il ne fallut pas longtemps pour que des hordes d'ésotéristes et de lovecraftophiles assidus partent en quête du mystérieux grimoire… Ainsi naquit véritablement la légende du Necronomicon… Celui-ci fit dès lors l'objet de thèses, d'études et de longs développements publiés dans des revues et des essais, la question principale étant bien évidemment : “Le Necronomicon existe-t-il ?”. Un philosophe, au vu de la situation, répondrait peut-être simplement “oui”…

Pourquoi ? Parce que la création de Lovecraft a pris son indépendance, elle est devenu un objet de fantasmes, de rêves, de cauchemars, une preuve de l'existence des Grand Anciens écrite à une date précise (730 ap. J.-C.) par un auteur précis (Alhazred) en un lieu précis (Damas). Le caractère inquiétant et censuré du livre a contribué à “faire exister” le Necronomicon…

De nombreux livres appelés “Necronomicon” sont parus tout au long du XXe siècle et continuent de paraître. On entend parler de Necronomicon dans des films, des bandes dessinées, des séries télévisées, des jeux vidéos, des disques…

Aujourd'hui ce nom fait trembler, à cause de ce qu'il représente : la description d'une menace inéluctable… Si ce bouquin existe réellement, nous avons bien du souci à nous faire nous autres misérables Terriens…

A la découverte du Necronomicon

Plusieurs couvertures

Voici une galerie de couvertures de Necronomicon diverses et variées.

loucks26_necronad.jpg
Publicité pour le Necronomicon dans le magazine Omni. au milieu des années soixante-dix, une version cartonnée du Necronomicon d´Avon a été imprimée et vendue 50 $ dans plusieurs magazines. (© Donovan K. Loucks) Apparition dans un épisode de la série The Real Ghostbusters. La photo provient du Shub-Niggurath Fan Club. (© Christian Matzke) Apparition dans le court-métrage d'Aaron Vanek, My Necronomicon. Pour découvrir comment il a été fabriqué, rendez-vous sur Blasphemous Whispers. (© Christian Matzke) Livre des Morts original du film Evil Dead. La photo provient de House of Horrors. (© Christian Matzke)
Version utilisée dans Evil Dead 2 et au début de L'armée des ténèbres. (© Christian Matzke) Necronomicon de L'armée des ténèbres. (© Christian Matzke) Necronomicon du film à sketches éponyme. (© Christian Matzke) La série de jeux de plate-forme Castlevania a débuté en 1987 et se poursuit avec cet opus pour Nintendo 64. Bien que le jeu tourne autour du mythe du vampire et se déroule en Transylvanie, on y trouve une référence au Necronomicon. (© Donovan K. Loucks/traduction Peutch)
Apparition dans un épisode de la série de Nickelodeon Fanboy & Chum Chum. Il est révélé que l'indicible ouvrage montré plusieurs fois est la possession d'un personnage nommé Kyle… (© Craig Mullins) Apparition dans Dr. House (diffusion aux Etats-Unis : 19/04/2010). L'épisode, intitulé Knight Fall, tourne autour de House et de son équipe qui s'occupent du cas de sir William, un “chevalier” d'une communauté fermée d'hommes et de femmes qui vivent selon les idéaux de la haute Renaissance… Tandis que l'équipe cherche dans le village médiéval des facteurs environnementaux contribuant à la détérioration rapide de la santé de sir William, celui-ci et N° 13 débattent des actes qui définissent l'honneur et la loyauté, spécialement au regard de la “reine” de la communauté, l'un des visiteurs les plus fréquents de sir William… (© Craig Mullins)

En savoir plus

1) Traduits en anglais et compilés en livre au XVe siècle, ces manuscrits seraient des reliques rédigées par la Grand'Race qui régnait sur la Terre il y a cinquante millions d'années. A l'heure actuelle, il n'en existe que cinq versions connues gardées précieusement dans des bibliothèques européennes et américaines : quatre exemplaires sont des manuscrits de la traduction anglaise, le dernier est une ancienne traduction hyperboréenne.
2) Rédigée en français par un inconnu, Le Roi en Jaune est une pièce de théâtre publiée au XIXe siècle. Tous les exemplaires ont été détruits sur ordre du gouvernement français et seule une traduction anglaise de 1895 est encore en circulation. Cette pièce, dont la couverture s'orne souvent du Signe Jaune, a une étrange force d'attraction sur ceux qui la lisent : les esprits rêveurs se laissent facilement emporter dans d'étranges songes peuplés de créatures inquiétantes et de l'énigmatique Roi en Jaune, et les lecteurs érudits sombrent dans la folie car des choses terrifiantes leur sont révélés…
mythologie/le_necronomicon.txt · Dernière modification: 2012/06/17 12:33 par Thibaut Brix