H.P. Lovecraft

L'écrivain, son oeuvre, son influence

Outils pour utilisateurs

Outils du site


bibliographie:ouvrages_de_reference

Ouvrages de références

De nombreuses études sur le solitaire de Providence sont parues en français depuis la fin des années 60, mais un grand nombre, notamment celles d'avant 1990, sont actuellement indisponibles ou trouvables uniquement en occasion. En revanche, la richesse de l'oeuvre de Lovecraft continue de faire publier des travaux fort intéressant, notamment par de petits éditeurs associatifs tels que la Clef d'Argent ou l'Oeil du Sphinx.

Les années 1960

Cahier de l'Herne N° 12 : Lovecraft
1969, coll. , éd. de l’Herne, rééd. mise à jour 1984

On retrouve dans ce “Cahier de l'Herne” des articles de Robert Bloch, François Truchaud, Jacques Sadoul, Jacques Bergier, Thomas Owen, August Derleth, Fritz Leiber, Robert Erwin Howard, des illustrations, une courte bande dessinée par Philippe Druillet ainsi que des textes et poèmes de Lovecraft. La biographie culte sur le Maître de Providence, recherchée par tous les collectionneurs. – KADATH
Lire la critique de Nebal

Les années 1970

Lovecraft ou du fantastique
1972, par Maurice Levy, éd. UGE 10/18, rééd. 1985 Christian Bourgois.

Excellente biographie qui fut longtemps la seule étude complète disponible sur Lovecraft à l’exception du travail collectif de l’Herne. – KADATH

Le Necronomicon : le livre de l'Arabe dément Abdul al-Hazred
The Necronomicon, 1978, sous la direction de George Hay, éd. Belfond. , rééd. 2008 Le Pré aux Clercs.

Les années 1980

H.P. Lovecraft, le conteur des ténèbres
Howard Phillips Lovecraft, Dreamer on the Night Side, 1987, par Frank Belknap Long, éd. Encrage.

Biographie écrite par l’un des plus réguliers correspondant et ami de HPL. Un témoignage très intime sur la personnalité de Lovecraft enrichi de très bonnes photos et d’illustrations. – KADATH

Lovecraft, le roman de sa vie
Lovecraft, a Biography, 1988, par L. Sprague De Camp, Nouvelles éditions Oswald, rééd. 2002 Durante.

Biographie très complète mais de moyenne qualité : l’auteur reconnait “n’avoir pas compris Lovecraft” ! – KADATH

Phénix N° 35 : dossier H.P. Lovecraft
1988, coll.

Une bibliographie très précise - la meilleure disponible en français à cette époque, réalisée en partie avec l’aide de Jacques Van Herp. – KADATH

Les années 1990

Cahier d'études lovecraftiennes II : clefs pour Lovecraft
1990, par S.T. Joshi, éd. Encrage.

Une courte biographie par le plus grand spécialiste de Lovecraft actuel : S.T. Joshi.

Cahier d'études lovecraftiennes III : Lovecraft et la S.-F. t. 1
1991, par Michel Meurger, éd. Encrage.

Ce livre compare les grands thèmes de science-fiction avec l'oeuvre de HPL : un peu “barbant” de savoir si Lovecraft est un écrivain de fantastique ou de science-fiction… – KADATH

H.P. Lovecraft : contre le monde, contre la vie
1991, par Michel Houellebecq, éd. du Rocher, rééd. 1999, rééd. J’ai Lu 2003 et 2005.


Cahier d'études lovecraftiennes IV : l'univers de Lovecraft
1994, par Philip A. Shreffler, éd. Encrage.

Fait souvent double emploi avec d'autres biographies mais reste un livre à conseiller pour celui qui veut posséder une bibliothèque complète des biographies de Lovecraft. – KADATH

Cahier d'études lovecraftiennes V : Lovecraft et la S.-F. t. 2
1994, par Michel Meurger, éd. Encrage.

Deuxième volet de la relation de Lovecraft à la science-fiction.

Fantastique et événement : étude comparée des oeuvres de Jules Verne et de Howard P. Lovecraft
1997, par Florent Montaclair, éd. PUFC.

Cet ouvrage propose d'étudier Verne et Lovecraft en tant qu'héritiers d'Edgar Poe. Féru de science et matérialiste avéré, H.P. Lovecraft s'est inventé une cosmogonie pour fuir la réalité de la vie contrairement à Jules Verne, plus extraverti, qui fréquentait les salons littéraires parisiens. Toutefois, l'optimisme de Verne pour la science est contrebalancé par un pessimisme envers la nature humaine : si son imagination fantastique était souvent bridée par la contrainte de faire oeuvre utile pour l'instruction de la jeunesse, Verne s'appuyait sur une idéologie quasi-scientiste et cartésienne basée sur les progrès d'une humanité dépassée par ses acquis. Lovecraft n'était pas si différent mais sa science se basait plutôt sur une croyance créée de toute pièce qui prenait corps dans des textes tourmentés. – KADATH, La chambre bleue & VanPrinn

Cahier d'études lovecraftiennes VI : guide du Mythe de Cthulhu
1999, par Patrice Allart, éd. Encrage.

Apporte de nombreux de renseignements sur l'univers de Lovecraft, les dieux, les livres, les exégètes du Maître. – KADATH

Les années 2000

Corman / Lovecraft : la rencontre fantastique
2002, par Guillaume Foresti, éd. Dreamland.


Faeries N° 7 : H.P. Lovecraft / C.A. Smith
2002, coll.


H.P. Lovecraft : fantastique, mythe et modernité
2002, par le Colloque de Cerisy, éd. Dervy.

Le Colloque de Cerisy se caractérise par la réunion de spécialistes en “coupure de cheveux en quatre” ! Si vous avez l'occasion de feuilleter le livre qui rassemble les travaux de ce colloque vous aurez vite compris l'état d'esprit (sic) qui règne dans ce genre d'assemblée… – KADATH
Lire le résumé

Masques dans le miroir : le double lovecraftien
2002, par William Schnabel, éd. La Clef d'Argent.

Les doubles parsèment l'oeuvre de Lovecraft : qu'ils soient de nature évidente (personnages dédoublés, frères maudits) ou plus intime (Lovecraft face aux narrateurs de ses histoires, face à son propre reflet), ils composent une part essentielle de la littérature du Maître. Cette étude s'arrête de manière très complète sur cet aspect de l'écrivain de Providence.

D'Arkham à Malpertuis : Jean Ray et Lovecraft
2003, par Patrice Allart, éd. de l'Oeil du Sphinx.

Jean Ray est sans doute l'un des seuls écrivains francophones que l'on puisse annexer à l'“horreur cosmique”. C'est dans cette mesure, et pour quelques autres thèmes communs, que l'on peut le comparer à H.P. Lovecraft. Plus proche sans doute du fantastique classique, Ray n'a peut-être pas développé de mythologie élaborée comme l’a fait ce dernier mais il n’en est pas moins le créateur d’une cosmologie tout à fait originale, tournant autour du thème des “mondes intercalaires”. – VanPrinn

Lovecraft, histoire d'un gentleman raciste
2003, par William Schnabel, éd. La Clef d'Argent.

Le racisme dont a pu faire preuve dans ses etxtes et ses lettres Lovecraft n'est pas un secret. En revanche, il convient de le replacer dans le contexte de l'époque, et se souvenir qu'à la fin de sa vie, HPL avait bien changé. Cet ouvrage tente d'apporter une réponse documentée sur cet aspect souvent controversé de la personnalité du Maître de Providence.
Lire la critique de l'Ange du Bizarre

H.P. Lovecraft, le maître de Providence
2004, coll. , éd. Naturellement.

Ce recueil d'articles et de témoignages sur HPL et son oeuvre a l'avantage d'avoir été publié trente ans après le “Cahier de l'Herne” et corrige de nombreuses idées reçues sur le Maître de Providence ; on y retrouve d'ailleurs Maurice Levy et Jacques Van Herp déjà intervenus dans ledit “Cahier”. Cette ouvrage reprend également une partie du dossier Lovecraft publié dans la revue Phénix. – KADATH

H. P . L. (1890-1991)
2007, par Roland C. Wagner, éd. Les Trois Souhaits.


Lovecraft est parmi nous
2007, par Pierre Dagon et Alain Pelosato, éd. Edilivre/Aparis.

La première partie de cet ouvrage réunit plusieurs nouvelles de Pierre Dagon parues dans Science-Fiction Magazine et qui composent un cycle assez peu lovecraftien et pas très palpitant, malgré les clins d'oeil un peu lourds à l'oeuvre de HPL. Après une interview fictive du Maître qui n'apprendra rien de nouveau aux connaisseurs, la seconde partie par Alain Pelosato présente plusieurs trop courts articles, notamment sur le cinéma lovecraftien, et un lexique sur… les sorcières - en lien avec les nouvelles du début, mais à des années-lumières de Lovecraft ! Un livre inégal, bourré de coquilles et bancal dans son contenu.

Lovecraft et la politique
2008, par Jacky Ferjault, éd. de l'Oeil du Sphinx.

Lovecraft était inquiet sur l'état de la société et plus généralement du monde qui l'entourait. Ses doutes, ses questions se retoruvent en filigranes dans ses textes mais leur lecture n'indique pas à quel point l'écrivain se souciait de politique. Jacky Ferjault s'intéresse à cet élément discret de la vie du Maître.

Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?
2007, sous la direction de S.T. Joshi, éd. La Clef d'Argent.


Les Cahiers de l'Université de Miskatonic N° 1
2008, coll. , éd. de l'Oeil du Sphinx.

Faisant suite au fanzine Le Bulletin de l’Université de Miskatonic, cette revue propose différentes études et une mise en images de la nouvelle Je suis d'ailleurs.

Lovecraft : les fins dernières
2008, par le Comte d'Erlette, éd. Les Clés de l'Interdit.

Chez les catholiques, les fins dernières sont le relais vers un au-delà éternel, un aboutissement vers une vie nouvelle. Le rapport avec HPL ? L'ouvrage semble relier cette notion à la manière d'Aleister Crowley au mythe des Grands Anciens ! Crowley, Lovecraft… Lovecraft, Crowley… Pour les ésotéristes zélés, ces deux noms se croisent régulièrement, l'un pour sa vie et ses idées provocantes et anti-conformistes, l'autre pour son univers désespéré et original. Mais Lovecraft ne devait sûrement pas prendre Crowley très au sérieux bien que certains des auteurs qu'il appréciait tels Machen, Meyrink, Blackwood, Yeats ou Stoker furent des occultistes convaincus.

Les nombreuses vies de Cthulhu
2009, par Patrick Marcel, éd. Les Moutons Electriques.

Une biographie du Grand Cthulhu ? Pourquoi pas… Sous une belle mise en page et de nombreuses illustrations, Patrick Marcel tente de percer l'un des secrets les plus fascinant de la littérature fantastique : Cthulhu, celui qui dort dans la mort, le Grand Ancien le plus symbolique de l'oeuvre lovecraftienne. Le Grand Cthulhu, mythe fascinant ou réalité inquiétante ?
Lire l'introduction

Les années 2010

H.P. Lovecraft, le dieu silencieux
2012, par Didier Hendrickx, éd. L'Age d'Homme.


H.P. Lovecraft, ou la quête de l'inconnu
2011, par Charlène Busalli.


Lovecraft : le dernier puritain
2011, par Cédric Monget, éd. La Clef d'Argent.


100 auteurs évoqués par Howard Phillips Lovecraft
2014, par Jacky Ferjault, éd. de l'Oeil du Sphinx.

L'auteur, habitué de l'oeuvre de HPL, explore les influences nombreuses et variées de l'écrivain et dresse un portrait de son époque et de sa culture.

Une lignée fantastique : Lovecraft, Borges, Wolfe
2014, par Jean Levant, éd. Atramenta.

Un bref article qui met en relation l’œuvre de ces trois grands écrivains.
Lire le livre

Sur la toile

/home2/tiubuk/public_html/data/pages/bibliographie/ouvrages_de_reference.txt · Dernière modification: 2017/07/30 15:06 (modification externe)