H.P. Lovecraft

L'écrivain, son oeuvre, son influence

Outils pour utilisateurs

Outils du site


culturepopulaire

Culture populaire

Un superbe diptyque au graphisme envoûtant.

Jack Manini a plus d’une corde à son arc : dessinateur, scénariste, coloriste, rien ne manque. Auteur de la série Mycroft (3 albums), La Loi du Kanun (3 albums), il a déjà participé à une dizaine de séries de genres très divers. Premier bon point, les deux couvertures qui représentent le couple Gordon Devries et son épouse assassinée par la pègre, sorte de « couple maudit », est réalisé à la gouache et non via un logiciel de composition graphique. Le dessin de Manini joue la carte de l’ambiance plutôt que celle de la précision des détails. Les visages sont particulièrement expressifs et s’harmonisent aux couleurs tirant vers le bleu pour les scènes de nuit et vers le jaune orangé qui rend très bien la chaleur moite et pesante du pays cajun. La scène finale ou Cortès évoque l’habitant de l’urne est superbe, Manini métrisant son art juste ce qu’il faut pour conserver le mystère de « Celui venu des ténèbres » tout en bluffant le lecteur par des dessins à l’ambiance fantastique. C’est cette qualité graphique qui captive le lecteur et rend la lecture des deux albums possible d’un seul trait sans un temps mort ni de planches bâclées. Curieusement, ce dytique fantastique n’a rencontré qu’un succès mitigé auprès des spécialistes du 9° art et limité auprès du grand public.

En résumé, cette adaptation d’une œuvre maîtresse de Lovecraft en BD est une réussite qui mérite sa place dans votre bibliothèque à côté des Breccia, Calvez, Lalia, Druillet et tous les autres auteurs ayant compris Lovecraft.

/home2/tiubuk/public_html/data/pages/culturepopulaire.txt · Dernière modification: 2017/07/30 15:06 (modification externe)